Conakry : des filles et femmes des partis politiques cherchent Ă  renouveler les instances

Avec l’appui technique du National Democratic Institute (NDI), à travers l’appui financier de l’USAID, les membres du Cadre de Concertation des filles et femmes des partis politiques de Guinée (CCFPPG) ont organisé une Assemblée Générale ce vendredi, 03 Avril 2019 à l’ENAM, pour renouveler les instances du directoire. Aussi, ils profiteront de l’occasion pour faire le bilan narratif et financier du directoire sortant.

Il faut savoir que, le cadre de concertation des filles et femmes des partis Politiques en Guinée, est un créneau où toutes les femmes sont invités, pour avoir une certaine formation avec l’appui de NDI afin qu’elles soient en contact avec le milieu de l’extérieur des autres femmes des partis politiques, évoluant sur le territoire guinéen, sur leur technique de prestation, d’échange d’idée et de l’acceptation de l’opinion publique, afin de créer un climat apaisée au sein de la communauté.

Certes, voilà pourquoi, dans son discours de bienvenu, Mme Foulematou Diarra, porte-parole adjointe du cadre de concertation des filles et femmes des partis politiques a indiqué que, ce cadre permet d’inviter les femmes afin qu’elles puissent oser de venir en politique, pour exprimer leur désir. « Donc, c’est un milieu d’expression. Et, les nouvelles, c’est de renouveler les instances. Au sein du cadre, tout le monde est permis de s’exprimer. Pas seulement une équipe mais, les différentes équipes qui passeront avec un mandat d’un an. Ce cadre de concertation permet aussi, même les femmes de l’intérieur de venir s’exprimer sur ce qu’elles pensent de la vie politique guinéenne. Pour cette assemblée générale, nous sommes très réconfortés d’aujourd’hui. Parce qu’elle nous permet de donner une narration sur le plan d’action durant notre mandat. C’est-à-dire, il y aura un compte-rendu financier, administratif de toutes nos activités et le renouvèlement des instances du CCFPPG. Aussi, nous allons relire encore un nouveau directoire avec ses démembrements de différents partis », explique Mme Foulematou Diarra, porte-parole adjointe CCFPPG du directoire sortant, dans son discours de bienvenu.

Au nom du représentant de NDI en Guinée, Mme Bangoura Rabiatou Diaby a, dans son intervention rappelé que, l’objectif de cette rencontre vise à renouveler les instances du CCFPPG. Parce qu’au regard de son règlement intérieur, dit-elle, on constate que le mandant de l’actuel directoire est arrivé à terme. « C’est pourquoi, le NDI appui son partenaire pour organiser l’assemblée générale avec le soutien financier de l’USAID. Dans cette rencontre, on attend plusieurs choses. D’abord, le CCFPPG présente son bilan narratif de toutes activités réalisées, le bilan financier mais aussi renouveler ses instances », martèle Mme Bangoura Rabiatou Diaby aux participantes.

Avant de dire qu’elle est très contente de la tenue de cette assemblée. Surtout, dit-elle, qu’elle se tienne à un moment où les députés ont votés la loi sur la parité entre les hommes et les femmes, sur les postes électifs et les mandats électoraux. Pour elle, cela montre à plus d’un titre, l’implication des femmes dans les prises de décisions.

Pour NDI, la promotion de la participation des femmes à la vie politiques n’est pas une nouveauté mais plutôt, cela répond à un impératif de développement comme outil stratégique de la justice sociale. Car, plus il y a des femmes au sein des institutions, mieux sont pris en compte les priorités de la majorité des guinéens.

Avec Younoussa Bangoura, pour guineesite.com

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publie. Les champs avec un asterisique sont obligatoires

ENVOYER