FIEVRE HEMORRAGIQUE VIRALE EBOLA : Le gouvernement invite la population au respect strict des mesures d’hygiène générale

Dans le cadre de la lutte contre la fièvre hémorragique virale EBOLA, le service national pour la promotion de la santé a fait une communication avec la presse, le samedi 29 mars 2014, à la maison commune des journalistes sise à Coleah. L’objectif était de donner des informations sur la situation de la fièvre hémorragique virale Ebola en Guinée, de janvier au 28 mars 2014 et les moyens de préventions.
Il faut rappeler que, La fièvre hémorragique virale due au virus Ebola est une maladie contagieuse qui se manifeste par une fièvre accompagnée de diarrhées, de vomissements, de fatigue intense et parfois de saignements. La transmission se fait par contact direct avec des personnes ou des animaux infectés. Selon, Dr Rafiou Diallo, directeur service national promotion de la santé, à la date du 28 mars 2014, 10 nouveaux cas dont 5 décès ont été enregistrés. Ces nouveaux cas et décès sont reparties comme suit : Gueckédou 4 cas 4deces, Macenta 1 cas 0 décès, Dabola 1 cas 1 décès, Conakry 4 cas 0 décès. Depuis le survenue de l’épidémie hémorragique viral Ebola en guinée, du janvier au 28 mars 2014, l’on a enregistré 112 cas dont 72 décès, soit un taux de l’létalité de 62, 5 pourcent. Ces cas et décès sont repartis comme suit : Gueckédou 73 cas et 51 décès, Macenta 22 cas et 12 décès, Kissidougou 7 cas et 5 décès, Conakry 8 et 0 décès, Dabola 2 cas et 2 décès.
Poursuivant son allocution, Dr Rafiou Diallo affirme qu’à ce jour, sur les 45 échantillons de cas suspects examinés, 19 cas se sont révélés positif au FILOVRUS EBOLA Zaïre. Ils se répartissent comme suit : Macenta 9 cas confirmés, Gueckédou 2 cas confirmés, Conakry 8 cas confirmés.
A cet effet, le gouvernement de la république de guinée à travers le ministère de la santé, invite la population au respect strict des mesures d’hygiène corporelle, alimentaire, vestimentaire et environnemental édictées par les services de santé. Il demande également aux populations de s’abstenir de manipuler et de consommer la viande d’animaux sauvages comme le singe, le chimpanzé, la chauve souris. Le gouvernement conseille aussi d’éviter tout déplacement non essentiel dans les zones épidémiques. Il lance un appel au personnel de santé pour respecter et faire respecter scrupuleusement les mesures de protection individuelle indispensables à la prévention de la maladie. Il réitère à la population d’être serein car des mesures médicales adéquates sont prises pour le contrôle de cette maladie.
Pour finir, il faut signaler que le traitement de tous les malades est gratuit dans des centres d’isolement appropriés.
Bolokada sano
pour www.guineesite.com

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publie. Les champs avec un asterisique sont obligatoires

ENVOYER