Patrimoine Bâti Public:Communiqué N°2

COMMUNIQUE N°2

Depuis quelques années l’opinion publique ainsi que les structures de l’Etat ont établi le constat d’une propension récurrente à tenter d’accaparer les biens Immobiliers de l’Etat.

Convaincue de l’impunité qui s’attache à ces tentatives, et de la faiblesse des pouvoirs publics, une certaine catégorie de personnes sociale n’hésite pas à réclamer au grand jour la propriété des domaines de l’Etat.

C’est pourquoi dès 2009, le Patrimoine Bâti Public a entrepris le recensement systématique des biens Immobiliers de l’Etat.

Il s’engage aujourd’hui à assainir le fichier issu de cette 1ère campagne de recensement pour corriger les quelques insuffisances et rattraper les cas qui ont pu glisser entre les mailles du filet :

  • les cas de morcellement et les locations de longue durée ont fini par faire croire aux différents occupants qu’ils sont maitres des lieux. A cela s’ajoutent les cas d’occupation sauvage et d’hérédité injustifiable qui sont des prétextes à léguer aux descendants des sites et immeubles dont ont bénéficié les parents.

Le Patrimoine Bâti Public met en garde contre toutes les prétentions à accaparer un bien Immobilier de l’Etat.

Les contrevenants s’exposent à des poursuites judiciaires et à des mesures répressives de tous ordres.

Conakry 09/05/ 2017

Pour la Commission Nationale,

Le 2ème Vice-président

Mohamed Lamine YAYO

Directeur Général du Patrimoine

Bâti Public.

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publie. Les champs avec un asterisique sont obligatoires

ENVOYER