Mali : victime d’un malaise, Ibrahim Boubacar Keïta hospitalisé

Ibrahim Boubacar Keïta, président déchu du Mali renversé le 18 août par un coup d'Etat militaire, a été hospitalisé mardi soir à Bamako pour un bilan de santé qu'il aurait dû effectuer il y a plusieurs semaines.

La junte désormais au pouvoir au Mali a autorisé jeudi dernier Ibrahim Boubacar Keïta à rentrer chez lui dans le cadre d'un accord conclu avec des médiateurs ouest-africains permettant aussi à "IBK" de consulter son médecin voire de se rendre à l'étranger pour des examens médicaux.

Agé de 75 ans, Ibrahim Boubacar Keïta souffre de problèmes de santé chroniques et il s'est notamment fait retirer une tumeur bénigne au cou en 2016 à Paris.

"Il a été effectivement hospitalisé hier soir pour un bilan de santé qu'il aurait dû passer il y a un mois et demi mais qu'il n'a pas fait", a dit la source proche de la famille Keïta, qui a refusé pour des questions de sécurité de préciser dans quel établissement il avait été admis.

La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a déclaré qu'elle lèverait progressivement les sanctions prises à la suite du putsch du 18 août si la junte transférait immédiatement le pouvoir à un gouvernement de transition dirigé par des civils avant la tenue d'élections dans un délai d'un an.

La junte a entrepris des consultations avec les formations politiques et des organisations de la société civile malienne et elle a prévu des réunions samedi et dimanche avec ces différentes parties pour élaborer un programme de transition.

Les dirigeants de la Cédéao doivent pour leur part se retrouver lundi pour évaluer les progrès du Mali vers le rétablissement d'un régime civil.

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publie. Les champs avec un asterisique sont obligatoires

ENVOYER