Une rivière "remplie de sang" stupéfie les Ghanéens

Le samedi 7 octobre 2017, les habitants de la ville de Koforidua au Ghana ont été surpris en voyant leur rivière devenir rouge sang. Sur les rives, de nombreux habitants se sont rassemblés pour observer le phénomène. Beaucoup ont d’abord cru que la rivière était pleine de sang, à cause d’un mauvais sort ou d’un abattage massif d’animaux. Mais la véritable explication est bien moins intéressante.

Sur les réseaux sociaux ghanéens, de nombreux internautes ont été surpris, voire choqués, face à plusieurs photos et vidéos amateurs montrant la rivière Nsukwao, dans le district New Juaben, devenir rouge pendant plusieurs heures. Chacun y est allé de son explication, parfois mystique, du sang : une punition divine, certains pensaient que c’était en fait du sang animal, d’autres plus pragmatiques ont affirmé que c’était la conséquence de déversement de produits chimiques dans l’eau.

En légende de cette vidéo, un internaute écrit : "C’est incroyable. Choquant !!! Un ruisseau nommé 'Atakpaame' se transforme en sang au sud du Ghana. Les dieux sont très en colère au sujet de la 'danse du coin' … lol."

Un pasteur s’est rendu le jour-même, le 7 octobre, aux abords de la rivière et a qualifié l’événement de "miracle" et de "signe de la colère de Dieu", a rapporté la presse locale. Lawrence Tetteh, pasteur et président du "Service international du miracle" (Worldwide Miracle Outreach) a expliqué lors d’une prière en plein air au bord du cours d’eau :

Nous chassons tous les démons, nous disons que Koforidua doit être en paix. Il n’y aura pas de sang versé, il n’y aura rien de maléfique, les habitants de Koforidua seront bénis. Comme nous voyons cette chose dans la rivière, la rivière ressemble à du sang, quoi que ce soit et d’où que ça vienne, nous le bénissons au nom de Jésus Christ, amen !.

Pas de "malédiction divine", de la teinture !

Mais la police locale a annoncé que la substance a l’origine du phénomène était de la teinture déversée en amont par un fabricant de ce type de produits. L’inspecteur en chef du district, Ebenezer Sekyi, a précisé au site d’information Ghanaweb que des fouilles étaient en cours dans son usine pour rassembler des preuves. Sans préciser le nom de l’entreprise responsable.

Plusieurs jeunes Ghanéens font la démonstration du versement de teinture dans la rivière, pour prouver qu’il ne s’agissait pas d’un événement paranormal. Vidéo publiée sur Facebook.

Un chef coutumier local de New Juaben, Barfuor Tutu Boateng Nyantakyi, a qualifié les déclarations des pasteurs de mensonges sans fondement. Selon lui, l’événement n’avait rien à voir avec un miracle, mais était en fait un acte criminel pour lequel le conseil traditionnel a demandé à la police d'arrêter les coupables.

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publie. Les champs avec un asterisique sont obligatoires

ENVOYER